Maîtrise en sciences de l'environnement
back_accueil

Maîtrise

Normes de présentation des documents

Les normes de présentation exigées sont les mêmes pour les rapports de stage, essais, mémoires et thèses, tout document non-conforme se verra refusé. Les détails de ces normes sont décrits sur le nouveau guide de présentation des mémoires et des thèses maintenant disponible en ligne.

https://doctorat-education.uqam.ca/upload/files/guide_de_presentation_des_memoires_et_theses_version_1.1.pdf

Règles d'impression

La Faculté des sciences autorise désormais le dépôt final de mémoires, thèses, rapports de stage et essais en recto-verso à condition que les conditions suivantes soient respectées:

  • Utilisation de papier de catégorie «édition» (offset) qui garantit une certaine opacité afin d'éviter que le texte n'apparaisse en transparence et que cela nuise à la lecture.
  • Utilisation d'un logiciel de traitement de texte ou de mise en page qui prévoit et gère le recto-verso et adapte en conséquence les marges du texte, la position de la pagination, la présentation des tableaux, figures et illustrations, etc.
  • Respect des règles de présentation du «Guide de présentation des mémoires et thèses» de Chantal Bouthat (1993), notamment en regard du positionnement en recto des pages amorçant des débuts de sections ou chapitres (toujours en page impaire). Ce guide de présentation ne prévoyant pas le recto-verso, les étudiants et étudiantes qui choisiront ce mode de présentation devront adapter quelques règles du guide. À titre d'exemple, le positionnement du numéro de page qui est prévu en haut à droite dans le guide ne s'appliquera désormais qu'aux pages réalisées en recto, les pages impaires. Le numéro de page devra apparaître en haut à gauche pour les pages en verso, les pages paires.

Vous trouverez ici quelques modifications à la mise en page du modèle MémoireUqam pour être conforme aux nouvelles normes de présentation http://www.labmath.uqam.ca/word/recto-verso.php.

Éthique de la recherche avec des êtres humains

L’UQAM a adopté de nouvelles politiques au sujet de la recherche éthique avec des êtres humains. Ceci signifie que tous les projets de maîtrise et de doctorat impliquant des sujets humains seront évalués par les Comités d’éthique de la recherche pour les projets étudiants impliquant des êtres humains (CERPÉ) afin de tenir compte du nouveau Cadre normatif d’éthique de la recherche avec des êtres humains ( http://www.recherche.uqam.ca/ethique/humains/cadre-normatif-ethique-humains.html).

L'étudiant détermine avec sa directrice, son directeur de recherche, si son projet s'insère directement ou non dans un programme ou un projet de recherche avec des êtres humains et complète le formulaire SDU-105b Approbation d’un travail de recherche aux cycles supérieurs (http://www.regis.uqam.ca/Pdf/formulaires/etudiant/SDU105b.pdf). Cette information est ensuite approuvée/vérifiée par le SCAE qui envoie le nom des étudiants qui doivent déposer une demande d’éthique dans le cadre de leurs études de cycles supérieurs au CERPÉ.

Le suivi de la procédure pour obtenir cette certification se fait par la Faculté des sciences qui contactera les étudiants dont la recherche porte sur des êtres humains. Le formulaire à remplir ainsi que toute la procédure à suivre est détaillée sur le site de la faculté des sciences au http://www.sciences.uqam.ca/recherche/recherche-ethique.html. Ce certificat devra être inséré dans les documents à transmettre à la Faculté lors du dépôt de mémoires de maîtrise ou de thèses de doctorat de ces étudiants.

Références : Règlement des études de cycles supérieurs (no. 8), Cadre normatif pour l'éthique de la recherche avec des êtres humains

Éthique d'utilisation d'animaux

Les normes et règles en matière d’expérimentation et de soins à prodiguer aux animaux à l’UQAM, tant en laboratoire qu’en milieu naturel, sont principalement définies par le Manuel sur le soin et l’utilisation des animaux d’expérimentation et certains documents des lignes directrices (actuellement en révision) du Conseil canadien de protection des animaux en science (CCPA). Le CCPA est l’organisme national responsable de la mise en place et du maintien des normes relatives au soin et à l’utilisation des animaux en science et dans les tests à travers le Canada. Il s’agit d’un organisme sans but lucratif, autonome et indépendant, constitué en 1982 et soutenu par le Conseil de recherche en sciences et en génie du Canada (CRSNG) et par les Instituts canadiens de recherche en santé (IRSC). Les utilisateurs d’animaux en science à l’UQAM disposent également d’un pdfcadre normatif sur l’éthique d’utilisation d’animaux en recherche et en enseignement (2011).

UQAM - Université du Québec à Montréal  ›  Mise à jour : 10 février 2011